Menu

Historique sur nos huiles utilisées.

sunoco1 Petronas_logo

Quelques explication sur notre changement de marque d’huile. Mais aussi l’histoire de ses marques.

C’est avec beaucoup de déception que nous devons changé de marque après 31 ans avec l’huile SUNOCO, mais ce n’est pas un choix c’est une obligation car elle ne sera tous simplement plus vendue en Europe qu’à cela ne tienne nous avons regarder pour prendre une autre marque qui équivalait avec celle-là et nous nous sommes tourné vers l’huile PETRONAS qui est aussi connue dans le monde du circuit notamment par la F1 et encore du sponsoring dans d’autre course comme le MOTO GP et d’autre encore.

—————————————————————————————–

Histoire de Sunoco

Le début de l’Ohio
Sunoco a fait ses débuts le 27 Mars, 1886, Quand Joseph Newton Pew et Edward O. Emerson partenaires dans The Peoples Natural Gas Company à Pittsburgh, en Pennsylvanie, a fait un geste audacieux pour diversifier leurs activités.

En quelques années, la société avait acquis les pipelines, les baux et les réservoirs de stockage – et a été émergents comme l’un des principaux fournisseurs de l’Ohio de pétrole brut. Le 17 Mars 1890, elle est devenue la société de l’Ohio et de Sun Oil était la production, le transport et l’échec ainsi que les produits pétroliers de raffinage du pétrole, les frais d’expédition et de marketing.

Ans d’innovation
En 1916, la Sun Shipbuilding and Dry Dock Company a été créée, une filiale qui a dépassé l’entreprise dans le secteur de la construction navale. En 1920, Sun a ouvert sa première station-service à Ardmore, en Pennsylvanie, et puis un autre à Toledo, Ohio. Le nom a changé à Sun Oil Company en 1922 afin de mieux identifier l’entreprise avec son entreprise. Le 12 Novembre 1925, Sun est devenue publique – son stock apparaissant pour la première fois sur le New York Stock Exchange.

Avant la décennie était terminée, Sun était dans les affaires de l’équipement pétrolier en 1929 avec la formation de Sperry-Sun, une coentreprise avec Sperry Gyroscope. Un des événements les plus dramatiques des années 1930 pour l’entreprise – l’industrie du raffinage et – tirer lieu Lorsque Sun Mise en premier courant à grande échelle de la planète, usine commerciale de craquage catalytique à Marcus Hook, en Pennsylvanie, en 1937.

L’activité minière Attiré Sun en 1941, quand le soleil formé Cordero Mining Company dans le Nevada pour fournir du mercure pour les huiles de moteur Sunoco. Le métal prouvées Avis vitaux pendant l’effort Seconde Guerre mondiale. Donc, aussi, a fait Sun Shipbuilding and Dry Dock Company – qui se révéla 40% de tous les pétroliers de guerre construits ou reconvertis.

Élargir Nord et du Sud
La société a élargi nord et le sud dans les années 1950. Au Canada, Sun a commencé une raffinerie de 15.000 barils par jour à Sarnia, en Ontario. Et au Venezuela à partir de 1957, vénézuélienne Sun Oil Company a produit plus de 1 milliard de barils de pétrole du lac Maracaibo, avant de cesser les opérations en 1975. Lorsque le gouvernement vénézuélien a nationalisé les avoirs de Sun.

Retour dans les États 1958 a été l’année du mélange sur mesure Pompe Sun a présenté, un nouveau système de distribution d’un choix de cinq grades de octane de l’essence à partir d’une seule pompe. Il a révolutionné la méthode de l’essence de marketing, et un modèle de la pompe est exposé à la Smithsonian Institution.

Sun remodèle – et plus tard Renomme
Restructuration majeure remodelé la société en 1975, quand il a organisé en 14 unités d’exploitation, les deux sociétés immobilières et une société mère non-exploitation. Ceci a été accompagné par un passage à son nouveau siège social à Radnor, en Pennsylvanie. Reflétant la diversification de l’entreprise, Sun Oil Company a été rebaptisée Sun Company, Inc., en 1976.

Sunoco, le Racing combustible de choix
Sunoco a soulevé la visibilité de son feu de manière significative en 2004 avec un accord à long terme pour le carburant officiel de NASCAR. Déjà le fabricant de l’essence agréé pour plus de 30 séries de course, Sunoco ajouté Sprint, Nationwide de NASCAR Craftsman Truck Series et à cette liste. Plus récemment, Sunoco a établi un partenariat pour devenir le carburant officiel de INDYCAR, la ligue la plus populaire des courses de monoplaces en Amérique du Nord.

Sunoco rejoint Energy Transfer
En 2012, Sunoco trans formé son entreprise de se concentrer sur la logistique et les carburants de transport, puis a fusionné avec le transfert d’énergie Partners, un des plus importants gaz naturel et de distribution de gaz naturel entreprises aux États-Unis. Un companythat d’énergie basée au Texas a commencé en 1995 comme une petite entreprise intra-étatiques de pipeline de gaz naturel, Energy Transfer est aujourd’hui l’un des plus dynamiques de gaz naturel et de liquides de gaz naturel des sociétés de transport du pays avec des opérations commerciales répandue que sont hautement considérés au long de l’industrie de l’énergie et la communauté des investisseurs. Energy Transfer possède et exploite un portefeuille diversifié d’actifs d’énergie. Nos activités comprennent la collecte, le traitement, la transformation, la commercialisation et le transport de gaz naturel et de liquides de gaz naturel.

(source officiel du site Sunoco)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

HISTOIRE PETRONAS.

Petronas, acronyme de Petroliam Nasional Berhad, est une entreprise malaisienne créée le 17 août 1974 dans le cadre de la Loi de 1965 sur les Sociétés. À l’époque le Gouvernement malaisien investit 3 millions de dollars US pour la création de la société. La société est toujours détenue par le gouvernement malaisien, elle est de fait une entreprise publique.

Il se lance dans  dévoloppement du gaz dans les années 1980fin des années 1980 diminutions du pétrole et expansion globale depuis les années 1990 à nos jours

Pendant la deuxième moitié des années 1990, Petronas poursuit sa stratégie d’exploration, de développement et d’internationalisation. En 1994 la compagnie malaisienne découvre un gisement dans le Ruby Field au Vietnam et la première station de carburant est ouverte au Cambodge, la première de Petronas hors du territoire malaisien.

En 1995 une filiale est créée pour se charger du stockage, de l’importation et de l’exportation du gaz pétrolier liquéfié (GPL). Dans le même temps, deux autres filiales de Petronas entrent en bourse de Kuala-Lumpur.

En 1996 la firme malaisienne entre sur le marché aromatique et signe un contrat avec chinese nationan off-shore oil compagny et Chevron Overseas Petroleum Ltd. pour démarrer l’exploration et l’exploitation du gisement 02/31 de la région de Liaodong en Chine.

En 1997, alors que la crise économique asiatique frappe durement le continent, l’économie malaisienne surmonte sans trop de dégâts le choc grâce aux réformes économiques réussies par le gouvernement malaisien. Petronas inaugure ainsi son nouveau quartier-général, les Tours jumelles Petronas , les plus hautes du monde de l’époque.

La même année, Petronas poursuit son développement avec le projet de construction de trois centrales pétrochimiques dans la région de Kuantan. De même la compagnie se lance dans la distribution de GPL en Chine et investit le marché iranien avec des exploitations dans la région de Sirri en  1998 et 1999.

Petronas rentre en l’an 2000 avec de nouvelles ambitions sur la scène internationale. La compagnie conclut des contrats pour deux nouvelles parcelles de terrain d’exploration au Pakistan et commence la construction d’oléoducs au Cameroun.

En 2002 Petronas avait signé sept nouveaux PSC et obtenus huit régions d’exploration dans huit pays, dont le Gabon, le Cameroun, le Niger, l’Égypte, le Yémen, l’Indonésie et le Vietnam.

En 2004 , le Premier Ministre Datuk Luqmanadk Mohamed déclare que Petronas contribue pour 25 milliards de ringgits malaisiens au trésor public de l’État.

Depuis 1974, Petronas a rapporté à l’État malaisien l’équivalent de 403,3 milliards de ringgits. Actuellement 40 % du chiffre d’affaires de Petronas est le fait de ses implantations à l’étranger comme l’Iran, le Soudan, le Tchad et la Mauritanie.

Petronas a produit en 2008 l’équivalent de 6,24 billions de barils.

En 2012, Petronas cherche à racheter l’entreprise canadienne Progress Energy pour 5,2 milliards de $, mais le gouvernement canadien bloque l’opération.

En juin 2013, Petronas annonce un investissement de 16 milliards de $ dans un complexe gazier au Canada, près de Prince Rupert, comportant deux usines de liquéfaction de gaz naturel et un gazoduc de 750 km construit par transCanada pour alimenter les usines en gaz. Toutefois, cet investissement est remis en question lorsque Amnesty International révèle que cette compagnie a violé un embargo des Nations unies sur la livraison d’armes au Soudan, en livrant du kérosène pour la flotte d’avions militaires entre 2007 et 2011. Même si le kérosène était aussi destiné à des vols civils, comme le prétend la compagnie, celle-ci aurait dû s’assurer de ne pas violer l’embargo de façon indirecte, selon Amnesty International.

(source wikipedia)